L’épreuve du baccalauréat

1 - Pour ceux qui abandonnent NSI en première

Les élèves qui font le choix de ne pas poursuivre NSI en terminale, seront évalués lors des évaluations communes au 3ème trimestre de l’année de première selon les modalités ci-dessous :

  • Durée : 2 heures
  • Coefficient : 5
  • Type d’épreuve : QCM

L’épreuve est un questionnaire à choix multiple en 7 parties, chacune composée de 6 questions. Pour chaque question, 4 réponses seront proposées, le barème est le suivant :

  • Bonne réponse: 3 points,
  • Mauvaise réponse: -1 point,
  • Absence de réponse: 0 point.

Info : Les sujets sont issus de la banque nationale des sujets de NSI qui comporte 51 sujets.

Source : Bulletin officiel spécial n° 6 du 31 juillet 2020


2 - Pour ceux qui gardent NSI en terminale

Les élèves qui conservent la spécialité NSI en terminale seront évalués dans le cadre des épreuves finales du bac à la fin du mois de mars selon les modalités ci-dessous:

  • Durée : 3 heures 30 (partie écrite) + 1 heure (partie pratique)
  • Coefficient : 16
  • Type d’épreuve : exercices

2.1 - Partie écrite (12 points - 3h30)

La partie écrite consiste en la résolution de 3 exercices. Chaque exercice est noté sur 4 points.
Le sujet propose 5 exercices parmi lesquels le candidat en choisit 3 qu’il traitera.

2.2 - Partie pratique (8 points - 1 heure)

La partie pratique consiste en la résolution de 2 exercices sur ordinateur, chacun étant noté sur 4 points. Le candidat est évalué sur la base d’un dialogue avec un professeur-examinateur.

Premier exercice

Le premier exercice consiste à programmer un algorithme figurant explicitement au programme, ne présentant pas de difficulté particulière, dont on fournit une spécification. Il s’agit donc de restituer un algorithme rencontré et travaillé à plusieurs reprises en cours de formation. Le sujet peut proposer un jeu de test avec les réponses attendues pour permettre au candidat de vérifier son travail.

Deuxième exercice

Pour le second exercice, un programme est fourni au candidat. Cet exercice ne demande pas l’écriture complète d’un programme, mais permet de valider des compétences de programmation suivant des modalités variées : le candidat doit, par exemple, compléter un programme « à trous » afin de répondre à une spécification donnée, ou encore compléter un programme pour le documenter, ou encore compléter un programme en ajoutant des assertions, etc.

Info : Les sujet sont issus de la banque des épreuves pratiques de spécialité NSI qui comporte 30 sujets.

Source : Bulletin officiel spécial n° 2 du 13 février 2020

3 - Le grand oral

Il est possible de présenter à l’occasion du grand oral de terminale un mini projet réalisé sur le second semestre de l’année de terminale.


–> Logiciels